Dimitry Roulland

Ayant un besoin constant de créer puis de me dépenser depuis tout petit, je me suis essayé à tout un tas de sports et d’activités diverses.

Il y a eu le dessin, l’accordéon, le piano, le VTT, l’athlétisme, le jujitsu, le football, le tennis, la batterie, la peinture, la boxe thaïlandaise et la guitare. Rien que ça.

Puis, à mes 17 ans, perdu dans un parcours scolaire ne me correspondant absolument pas, je découvrais ce qui allait devenir ma plus grande passion : la photographie.

A l’époque, j’utilis